En savoir plus

En homéopathie, le traitement est déterminé par le principe de similitude

L’homéopathie a été fondée par le Dr Samuel Hahnemann (1755-1843), médecin, chimiste et pharmacien. Vers 1790, il découvrit le principe de similitude en expérimentant sur lui-même l’écorce de quinquina (similia similibus curentur = les semblables peuvent être guéris par les semblables). C’est le principe fondamental de l’homéopathie.

Le principe de similitude affirme que si une substance particulière peut provoquer des symptômes particuliers chez l’homme sain, elle peut guérir ces mêmes symptômes chez l’homme malade. Sous forme de remède homéopathique, la substance est fortement diluée: plus le niveau de dilution est élevé, plus la force du remède (son énergie active) est importante.


Corps, âme et esprit: l’homme est un tout

En homéopathie, la maladie n’est pas considérée comme un événement isolé affectant l‘organisme. Les remèdes homéopathiques n’atténuent donc pas seulement les symptômes de la maladie, ils agissent aussi de façon curative sur l’ensemble 

de l’organisme qui a produit la maladie. Ainsi, l’organisme malade peut être traité dans sa globalité, ce qui influence positivement le tempérament et le bien-être de la personne.


Indications: quel champ d’action pour l‘homéopathie?

Les possibilités d’intervention sont multiples. Parmi les indications les plus fréquentes, on trouve par exemple les états infectieux (ORL, troubles des voies respiratoires), les allergies (eczéma, intolérances alimentaires, rhume des foins…),

les troubles psychiques et émotionnels, les syndromes de douleur chronique, les troubles de la grossesse et de la ménopause, les affections chroniques, etc.

 


Recherche d’informations: apprendre à connaître la personne

Lors de la première consultation, je prends le temps d’apprendre à vous connaître de façon approfondie, avec votre histoire personnelle et votre mode de vie. Afin de comprendre l’ensemble des faits et des symptômes qui vous concernent et leur évolution dans le temps, je pose des questions sur votre maladie, vos troubles, votre tempérament, votre hérédité, ainsi que sur les principaux événements de votre vie, etc.

La façon dont vous réagissez personnellement au stress, à la maladie, aux émotions fortes telles que la joie ou la tristesse, est également importante. Par ailleurs, le diagnostic posé par votre médecin traitant (de médecine conventionnelle) et le traitement qu’il a initié sont également pris en considération. En effet, homéopathie et médecine conventionnelle peuvent utilement se compléter.

 

 


Choix du remède: le remède qui vous convient

En me basant sur l’ensemble des informations tirées de la consultation, je détermine le remède homéopathique qui vous convient et qui convient à vos symptômes. Lorsque celui-ci couvre précisément l’ensemble des aspects vous concernant, on le désigne comme «remède de tempérament».

Conformément aux règles de l’homéopathie classique, j’utilise de préférence des remèdes uniques (composés d’une seule substance) et non des remèdes complexes. Les consultations suivantes sont consacrées au contrôle du bon déroulement de votre traitement.

 


Durée du traitement: la patience est récompensée

C’est particulièrement vrai pour les maladies de longue durée: ce qui a mis du temps à s’installer et à se développer nécessite de même du temps

et de la patience pour guérir… et exige beaucoup de collaboration et de confiance de part et d’autre.

 


Bien entendu, l‘homéopathie est efficace aussi dans le traitement des affections aiguës.


Médecine conventionnelle

L’homéopathie comme médecine complémentaire

Avec l’homéopathie, vous-même, mais aussi la médecine conventionnelle, trouverez toujours un partenaire efficace à vos côtés. L’homéopathie existe depuis plus de deux siècles. Je ne la considère pas comme concurrente par rapport à la médecine conventionnelle, mais comme une forme de médecine complémentaire. La médecine conventionnelle obtient des résultats significatifs et reste incontournable dans beaucoup de maladies. Une thérapie allopathique peut très bien être complétée par un traitement homéopathique qui soutient, renforce et accompagne le patient. L’homéopathie vient fortifier l’énergie vitale du patient, elle améliore son bien-être général et sa qualité de vie. Souvent, les médicaments conventionnels peuvent être réduits, voire supprimés, au cours d’un traitement homéopathique. Cependant, la décision revient dans tous les cas au médecin traitant qui a réalisé la prescription.